jeudi, octobre 6, 2022
AccueilActualitésJacqueline Charlotte Dufresnoy : qui était Coccinelle - l'interprète transgenre célébrée par...

Jacqueline Charlotte Dufresnoy : qui était Coccinelle – l’interprète transgenre célébrée par Google Doodle

L’actrice et chanteuse transgenre a été la première personne française à subir une opération de changement de sexe.

Aujourd’hui, mardi 23 août, l’emblématique Google Doodle rend hommage à Jacqueline Charlotte Dufresnoy, pionnière du mouvement LGBTQ+, à l’occasion de ce qui aurait été son 91e anniversaire.

Dufresnoy, peut-être plus connue sous son nom de scène Coccinelle, était une chanteuse, une artiste et une militante qui a été la première personne française à subir une opération chirurgicale d’affirmation du genre.
Voici tout ce que vous devez savoir sur elle.

Qui était Jacqueline Charlotte Dufresnoy ?

Jacqueline Dufresnoy est née le 23 août 1931 à Paris. Elle a dit qu’elle était mal à l’aise avec le fait d’avoir été assignée comme homme à la naissance dès son plus jeune âge.

Elle a déclaré un jour : “En tant que garçon de quatre ans, je savais que j’étais différent. J’étais une fille, vraiment, mais personne ne pouvait le voir”.
Dufresnoy aurait commencé à prendre des hormones en 1952, et a commencé à porter des perruques et des robes dans son enfance.

À l’adolescence, elle a pris le surnom qu’elle adoptera plus tard comme nom de scène – après avoir porté une robe rouge à pois noirs lors d’une soirée déguisée, elle a été appelée Coccinelle.
En 1953, elle fait ses débuts chez Madame Arthur, un cabaret de travestis, en interprétant une chanson du film Premier rendez-vous. Elle a ensuite décroché une place au Carrousel de Paris, un music-hall populaire, avec un certain nombre d’autres artistes transgenres.

Cinq ans plus tard, en 1958, Mme Dufresnoy a subi une opération de changement de sexe après avoir appris qu’un médecin au Maroc avait pratiqué l’opération “par hasard”.

Elle a déclaré : “C’est par hasard, lors d’une tournée en 1958, que j’ai appris qu’un gynécologue pratiquait au Maroc une opération qui transformait un homme en femme.
“Je me suis donc rendue à Casablanca pour rencontrer le médecin qui allait rectifier cette erreur de la nature dont j’étais victime.

“Enfin, j’allais être une vraie femme, en parfaite harmonie, à l’intérieur comme à l’extérieur”.

A lire aussi :  Empreintes du parc aux dinosaures : quel âge ont les traces d'Acrocanthosaurus, pourquoi ont-elles été découvertes dans le parc national du Texas ?

Après l’opération, Dufresnoy a déclaré : “Le docteur Burou a rectifié l’erreur que la nature avait commise et je suis devenue une vraie femme, à l’intérieur comme à l’extérieur.

“Après l’opération, le médecin a simplement dit “Bonjour, mademoiselle”, et j’ai su que c’était un succès.”

Réfléchissant à l’opération, elle a déclaré : “Lorsque les journalistes l’ont appris, j’ai fait la une de tous les magazines, ce qui a fait la fortune du chirurgien et m’a propulsée au rang de superstar.
“J’ai été la première Française à changer de sexe. Incroyable, mais vrai.

“Je ne pouvais plus être arrêté par la police des mœurs pour m’être fait passer pour un homme.”

À l’époque, en France, il était illégal de porter des vêtements qui ne correspondaient pas à son sexe.

Après l’opération, la France a modifié ses lois pour permettre de changer les détails sur les certificats de naissance après une opération de réassignation sexuelle, et Dufresnoy a légalement changé son nom en Jacqueline-Charlotte.
Elle fait sensation dans les médias à son retour en France après son opération et devient la première femme française transgenre à devenir une grande vedette. Elle a parcouru le monde en tant qu’artiste et chanteuse pendant 25 ans, et s’est produite pendant 10 ans dans des cabarets en Allemagne.
Sa carrière d’actrice continue également à se développer, apparaissant dans des films comme Europa di notte (1959), Los Viciosos (1962) et Días de viejo color (1968).

Pendant sept mois, entre 1963 et 1964, elle joue la revue Cherchez la femme à l’Olympia à Paris.

Elle n’a jamais caché qu’elle était transgenre, et a vécu dans le refus de cacher cette partie de son identité. En 1987, elle publie son autobiographie, Coccinelle, qui explore son genre, sa transition et sa carrière sur scène.

Sa dernière représentation publique date de 1990, et elle s’est ensuite installée à Marseille où elle a dirigé son propre cabaret de 2002 à 2005.

A-t-elle été mariée ?

Dufresnoy s’est mariée trois fois au cours de sa vie. La première fois, c’était avec le journaliste français Francis Bonnet en 1960, lors d’un mariage catholique. Pour que le mariage ait lieu, Dufresnoy a dû se faire rebaptiser en tant que Jacqueline.

A lire aussi :  Où sont les incendies en France ? Localisation des feux de forêt en août 2022, y compris la Gironde, alors que des milliers de personnes ont été évacuées.

Son premier mariage a créé un précédent juridique pour le droit des personnes transgenres à se marier en France, et il s’agit de la première union d’une personne transgenre à être officiellement reconnue par l’État français.
Son mariage avec Bonnet a été dissous en 1962.

Dufresnoy a ensuite épousé Mario Costa, un danseur paraguayen, en 1963, jusqu’à son décès en 1977.

Enfin, elle a épousé un autre activiste transgenre, Thierry Wilson, en 1996, avec qui elle est restée jusqu’à sa mort.
Le couple s’est formé alors que Dufresnoy avait une soixantaine d’années et Wilson une vingtaine d’années, et leur cérémonie de mariage a été diffusée en direct à la télévision française.

Après sa mort, Thierry Wilson s’est souvenu dans une interview que Thierry Dufresnoy savait que les médias allaient se déchaîner sur leur relation en raison de leur différence d’âge, et qu’il avait accueilli favorablement cette idée.
Il a déclaré : “Oh mais comme elle aimait les scandales.”

Alors qu’elle était avec Wilson, Dufresnoy a fondé l’organisation Denvir Femme, dont le but était d’aider et de soutenir les personnes transgenres qui tentaient d’accéder à des opérations chirurgicales d’affirmation du genre.

Elle a également participé à l’organisation du Centre d’aide, de recherche et d’information sur la transsexualité et l’identité de genre.

Quand est-elle décédée ?

En juillet 2006, Mme Dufresnoy est hospitalisée à la suite d’une attaque cérébrale. Elle décède le 9 octobre de la même année à Marseille, à l’âge de 75 ans.

Ses funérailles ont eu lieu à l’église Saint-Roch de Paris, où le père Philippe Desgens a déclaré aux personnes présentes : “Tous les enfants de Dieu ont une place dans l’église”.

Il a ajouté : “Par son mariage à l’église après son opération, et durant toute sa vie, Coccinelle a montré sa foi.”

Jean-Marc Di Rienzo
Jean-Marc Di Rienzo
Je suis l'ancien du groupe puisque je suis là depuis la création de ufc-star.com. Nous sommes une équipe incroyable dynamique et sportive, j'espère que vous retrouverez cette dynamique dans mes articles et celui de mes confrères.
RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments